........Il a été révélé par « la fête du rugby » en Salanque en cours d’été 1992. C’était un beau gaillard bien proportionné de 90kg pour 1m88. Des mensurations qui ne laissèrent personne indifférent au temps où les ailiers fidjiens et leurs silhouettes hors normes n’avaient pas (encore) déferlé sur le gazon de France... Le jour de la fête du rugby, il s’est présenté le torse nu bronzé par le chaud soleil d’été, les pectoraux au vent et la tablette de chocolat à croquer. Beau comme un astre, il a fait forte impression auprès des gentes dames salanquaises. Il a dit qu’il venait de Saint Marcel en 2ème Division après avoir fait un tour en Nationale B de Bourgoin-Jallieu. Que le rugby, il en connaissait un brin. Qu’on allait voir ce qu’on allait voir.
........Et on a vu. Yves Brouzy aussi, qui traînait ses tongues estivales le long des barrières et qui s’est empressé de sortir une licence pour la lui faire dare-dare signer. Il enregistrait par là même une recrue supplémentaire pour le So.Villelongue qu’il entraînait. En troisième ligne, centre ou aile, le gars avait du répondant et ferait l’affaire. Yves Brouzy l’avait jugé au premier coup d’œil.
........Le Sov venait d’enrôler un… Hongrois. Aïe, mara meva ! Un Hongrois de Hongrie ?... Oui, oui. Pur jus. Perdu en Salanque parce qu’il s’était fait embaucher au « Week-end canin » sur la route de Torreilles, spécialisé, comme son nom l’indique ,mais pas tout à fait, dans l’accueil des animaux domestiques en mal de toit et de chaleur humaine alors que les maîtres veulent partir en vacances. Le patronyme ne fut pas facile à retranscrire sur les documents eféféristes et il fallut s’y reprendre à deux fois… Racz-Szendrey… Dur, dans un coin de chez nous où on est plus habitué coucher les Molins ou les Pla sur les feuilles de matchs… Le prénom fut plus simple… Attila… Attila ?... Attila !!!... L’herbe ne repousserait plus sur les stades où il jouerait… Attention, braves gens, Attention ! Sauve qui peut, le Sov sort son Hun !

....................................................................................C.Achère