.........Le 16 février 1952, le XV de France doit rencontrer les Sud-Africains en tournée. Le 9, les sélectionneurs français organisent un France B- Springboks, pour tenter de dénicher des joueurs susceptibles de renforcer le XV national. Ce sont les débuts (d’André Sanac et) de José Guasch que ces sélectionneurs veulent positionner dans le pack de France B pour le jauger. José Guasch vient de disputer (et de perdre) la finale du Championnat de France 1952. Il présente des garanties de solidité au poste de pilier et ses qualités de buteur ne laissent personne indifférent. Les instances de la Ffr le convoquent avant de s’apercevoir quelques heures avant la rencontre que José Guasch n’est pas… de nationalité française, donc pas sélectionnable.
........Patrick David maintenant… Il a joué (et perdu) la finale du Championnat de France 1977. Il a joué (et perdu) la demi-finale du Challenge Yves-du-Manoir 1977. Sa côte monte. On veut l’essayer… Se profile un Angleterre- France en catégorie Espoirs (Le premier de la série.) Les sélectionneurs convoquent Patrick David. Le match se joue le 1er octobre 1977… Lesdits sélectionneurs ont la curiosité (?) d’éplucher les licences de leurs joueurs avant de remplir la feuille de match… La date limite pour les sélectionnés est le 1er septembre, Patrick David est né le 3 mai 1954. Aïe ! Quelques (5) mois de trop. Et Patrick David reste en costard cravate dans les tribunes.
........A rapprocher de la mésaventure arrivée à Noël Brazés… Son talent intéresse. C’est un lieu commun que de dire que « Noël Brazés mérite le XV de France. » Un match international se profile. Un France-Allemagne à jouer le 30 avril 1939. Mais on entend déjà les bruits de botte. France-Allemagne ne va pas se jouer sur un stade mais dans des tranchées. La chance de Noël Brazés vient de passer. Il ne sera pas international. ..........................................................................................C.Achère