........Le 2 mai 1970… Jeanne Teulière meurt dans un accident de la circulation. Il est 14h45. Au volant de sa 204 Peugeot décapotable, elle emprunte un chemin vicinal qui mène à la Nationale 618, près de Sait-Génis-des-Fontaines. Pour une cause qui reste indéterminée, elle perd le contrôle de son véhicule, heurte le parapet d’un petit pont tout près du cimetière du village, part en plusieurs tonneaux. Elle décède sur le coup. Elle a 48 ans. Jeanne Teulière était l’épouse de Jean Teulière, président du Comité du Roussillon.
........Le 18 juin 1983, à présent… Jean Teulière, le Docteur Jean Teulière, meurt dans un accident de la circulation lui aussi. Il est 19h15. Sur la route qui relie le Mas Sabole à Bages, pratiquement à l’entrée de Bages (Quelque 500 mètres), Jean Teulère heurte un premier platane avant d’aller s’écraser sur un second. Sous la violence du choc, le véhicule n’est plus qu’un amas de ferraille. Le Docteur Teulière, président du Comité du Roussillon, meurt sur le coup. Il faudra découper l’habitacle au chalumeau pour extraire le corps sans vie… Habitant Bages, surpris par le ballet des ambulances et les sirènes des pompiers, Jo Galy se rend sur les lieux du drame. Il lui revient de reconnaître le corps de son ami.
........Deux accidents de la route, un peu dans le même secteur. Un mari et une épouse, seuls dans leur véhicule. Jeanne et Jean ! 13 ans et 16 jours d’écart pour un sort identique. Tragique. Cruel… Le matin du 18 juin 1983, Jeannot Teulière avait conduit l’assemblée générale de son Comité. De main de maître. Il était heureux. Ce Comité se portait à merveille… Quand même étonnant ! Qu’est-ce que tu en penses ?

..................................................................................................C.Achère