........Midi Olympique a appelé ça « une action gag », L’Indépendant « un essai fantôme. » Certains ont parlé « d’essai casquette » tant il était risible. Presque ridicule. C’est pourtant la phase de jeu qui n’a pas fait rire le président François Rivière. Oh que non ! Bien au contraire !
........Rappel des faits… 5 avril 2015. Narbonne reçoit l’Usap. 26ème journée du Championnat de France de Pro D2. On joue la 29ème minute… L’arrière audois Quentin Etienne commet un en-avant (« que tout le monde a vu ») à la réception d’une chandelle bottée par Mathieu Bélie. Un ailier catalan (Jean-Bernard Pujol pour les uns, Wandile Mjekevu pour les autres. Je penche pour ce dernier. Mais l’intérêt est ailleurs.) pousse ce ballon au pied. Un peu trop fort puisque la balle roule en ballon mort… Il n’y a pas avantage. Il faut revenir à la faute. Tout un chacun s’attend à ce que soit jouée une mêlée avec introduction pour l’Usap… Eh bien non ! Avec force gestes, M.Boyer (Midi-Pyrénées), l’arbitre de la rencontre autorise le centre narbonnais Vincent Rattez à jouer vite le renvoi aux 22, avec un deuxième ballon glissé par un dirigeant audois à un ramasseur de balles et alors que le premier ballon est revenu sur le terrain… 60 mètres de course et essai sans opposition. Transformé dans la foulée… Si on compte bien, il y a deux erreurs d’arbitrage sur la même action, ce qui fait énormément beaucoup… Beaucoup trop. D’autant que le marqueur narbonnais le reconnaît sans qu’on le torture: « Mon essai n’est pas valable. » Et jette par là-même de l’huile sur la braise.
........L’Usap perd au terme des 80 minutes. L’Usap perd sans empocher le moindre point au classement. L’Usap perd alors qu’elle se bat pour obtenir un classement qui lui permettrait de jouer une demi-finale à Aimé-Giral. Or sans cet essai « gag », « fantôme », « casquette », (au choix), l’Usap vaincue aurait eu le point bonus défensif… François Rivière veut le récupérer… Le 7 (avril 2015), il porte réclamation… et il n’a rien vu venir. L’Usap a dû aller chercher sa qualif ailleurs.
....................................................................................................................C.Achère