........11 février 1996. Encore un Narbonne-Usap au programme. C’est du Championnat de France qui va déboucher sur une rencontre pas triste. J’ai presque envie de dire que c’est du (gros) classique. Se joue la 39ème minute du match. Les Catalans héritent d’une mêlée près des buts narbonnais. Alain Macabiau sert Alewyn Joubert sur le petit côté. Il y crée un maul. C’est chaud bouillant pour les locaux qui embrouillent le jeu et s’en prennent à Alain Macabiau, fort amoché sur le coup. Patrick Robin, le directeur de jeu, ne fait pas appel à la vidéo qui… n’existe pas encore. Il n’hésite pas l’ombre d’un seconde. Il brandit un carton jaune. Le seconde ligne Francis Déjean rejoint l’en-but de l’Usap pour 10 minutes d’exclusion. C’est dans l’en-but de l’adversaire que les punis temporaires passaient alors leur temps de pénitence.
........Mais… Alain Macabiau, malgré les soins prodigués, ne se relève pas et est dans l’incapacité de reprendre la partie. Patrick Robin pioche derechef dans son jeu de cartons et sort du rouge cette fois. Fini pour Francis Déjean. Le voilà réduit au chômage. Il en était ainsi en ce temps-là quand le blessé quittait le terrain.
........A 15 contre 14 pendant 40 minutes, l’Usap avait la partie belle et (ne) fit (que) match nul : 18 à 18. Deux essais de Philippe Fabre (l’ailier, pas le pilier) et d’Eric Tréséné + une transformation et une pénalité d’Eric Tréséné auxquelles il faut ajouter un drop-goal de Jacques Basset. Un nul qui satisfaisait tout le monde.
Pas Francis Déjean, qui ruminait sa rancœur dans son vestiaire. Parce que, vrai, il n’y avait pas d’arbitrage vidéo, mais vrai aussi, Fr3 était sur le coup. Et les images accusaient Christian Labit. Pas Francis Déjean… Il fut une fois encore prouvé que l’erreur est humaine.

...................................................................................................C.Achère