........Le Céret sportif n’en finit pas de fêter son anniversaire, à cheval sur 2015 et 2016. Bon pied, bon œil, le centenaire festoie depuis un an sans jamais montrer le moindre signe de fatigue. Papi fait de la résistance.
........Tu as vu/lu le livre édité pour l’occasion ? Non ! Crime de lèse rugby. Précipite-toi. Le contenu est riche et précis. Le contenant est superbement beau… La photo couverture m’a interpelé… Une flopée de supporteurs du Céret sportif, disposés de telle sorte qu’ils dessinent le chiffre 100 sur le gazon de Louis-Fondecave. C’est beau. C’est réussi. C’est terriblement original.
........Je me suis demandé comment les Cérétans avaient réussi leur coup. J’ai d’abord cru qu’ils avaient fait grimper leur photographe dans les platanes qui bordent l’avenue qui mène vers l’Espagne. Risqué mais possible. Faut un casse-cou… J’ai pensé ensuite qu’une des fenêtres du Lycée Déodat de Séverac, qui surplombent le stade, aurait pu faire l’affaire. Il y avait le toit aussi. Un photographe aurait été à son aise sur le toit… Je me suis plus tard rappelé qu’un M. Michel Rodriguez avait, en juillet 1995, mis un ingénieux système au point qui en avait fait le spécialiste des photos aériennes. Un cerf-volant. Un appareil photo fixé dessus. Un déclencheur à distance et le tour est joué. Le Céret sportif avait-il un cerf-voliste de talent dans ses rangs pour prendre l’affaire en main ?
........Tout faux. J’avais tout faux… Pour leur photo, les Cérétans ont donné dans le moderne… La municipalité d’Alain Torrent a un… drone. On lui a mis un appareil photo sur le dos. On lui a fait survoler le stade. Et clic ! Souriez, vous êtes filmés… Le cliché était dans la boite.



.......................................................................................................................C.Achère