......On les pensait extra, extra-terrestres même, et ils n’étaient qu’humains. Homo fragilus. Comme toi ! Comme moi !... Le dimanche 15 mars 2015 les vit aller guerroyer un ballon de rugby au bout des doigts en terre d’Ariège. C’était la 16ème journée du Championnat de France de Fédérale (3, B). Les Réservistes de Salanque-Côte radieuse rallièrent Saint Girons forts de leurs 15 victoires de rang dont 13 avec bonus offensif et 7 à l’extérieur. Le truc qui fout une frousse bleue aux légions d’en face quand on les glisse sur le terrain un maillot sur le dos pour tenter de faire face… On entendit les dents claquer lorsque les Saint-Gironnais quittèrent leur vestiaire. Claquer de trouille. A quelle sauce allaient-ils être mangés ?
......Les Ariègeois offrirent leur corps (en dernier rempart) à la science (du rugby) des hommes du président David Bret. Ces valeureux Ariègeois l’emportèrent (13 à 7) sur des Salanquais qui firent toutefois un bonus défensif sur le coup. Ce n’est déjà pas si mal même si leur fierté prit un pet derrière les oreilles. Ils ne se pensaient pas invincibles mais souffrirent d’être vaincus.
......En fin de campagne, la première place de la poule fut pour eux, l’équipe des entraîneurs Laurent Elie et Rémi Ravasini. Elle joua même les quarts de finale de sa catégorie. C’est là la preuve de son talent, de sa maîtrise et ça vaut bien un grand coup de chapeau. 15 victoires de rang en Championnat, elles ne sont pas nombreuses, les équipes qui peuvent s’en vanter. Les Réservistes de Salanque l’ont bel et bien fait. Un grand bravo à eux et à leurs entraîneurs !

..........................................................................................................C.Achère