......Le 4 avril 2015, Narbonne et l’Usap jouent un (nouveau) derby. Et comme les retrouvailles entre Narbonnais et Usapistes ne peuvent pas être… simples, celles-ci vont être… compliquées. Se joue la 29ème minute. L’arrière narbonnais commet un « énooorme » en-avant que le Catalan Jean-Bernard Pujol exploite en poussant du pied le ballon relâché. Trop fort puisqu’il roule en ballon mort… Première erreur, l’arbitre, M.Boyer, ne revient pas à la faute narbonnaise pour donner mêlée avec introduction Usap… Deuxième erreur, ce même arbitre permet aux Narbonnais de jouer vite le renvoi aux 22 avec un ballon, différent du ballon allé en ballon mort, fourni par un ramasseur narbonnais.
......L’attaque ainsi initiée se développe et le Narbonnais… (Vincent) Rattez ne… rate… pas l’aubaine pour filer comme un… rat pourchassé par un chat affamé et aller déposer le morceau de gras entre les poteaux, 60 mètres plus loin. « Je pense que mon essai n’est pas valable. » déclare-t-il un fois le match fini. Deux fois exact ! Mais, avec la transformation réussie, il conforte toutefois les ardeurs locales de 7 points qui poussent à la crucifixion de l’Usap venue en Septimanie chercher une victoire à l’extérieur qui lui assurait une qualification certaine pour les demi-finales du Championnat de France de Pro D2 (Il lui faudra attendre la dernière seconde du dernier match contre Agen pour l’obtenir.) Comme quoi les petites (?) causes peuvent parfois avoir de grands effets. Des grands effets qui ne font rien pour améliorer les relations entre les deux rivaux du rugby du Sud.
......Une fois encore, Narbonnais et Usapistes se séparèrent bons ennemis, en se serrant la main… du bout des doigts et en grommelant un « Català boro » bien senti qui fit écho à un « Gavatx porc » tout aussi bien pensé. Allez gommer des siècles d’incompréhensions après ça. Et à la prochaine !!!

...................................................................................................C.Achère