.....L’Usap bouge… parce que l’Usap a (bien) perdu à Toulouse en Challenge… parce que l’Usap a (bien) chuté à Aimé-Giral en Championnat face à Bayonne… Il y a péril en la demeure. André Sanac, l’entraîneur, a offert sa démission. André Abadie a été intronisé. Il est grand temps que les forces vives, celles qui sont susceptibles de donner un coup de paluches au club fanion, se mobilisent.
.....Les premiers à entendre le signal de détresse sont « des anciens joueurs fraîchement retirés des affaires et qui se sentent des fourmis dans les pattes. » Ils se réunissent pour la toute première fois le 26 novembre 1970 et affichent d’entrée de jeu et clairement leurs intentions. Ils sont un regroupement de jeunes amis de l’Usap et ne veulent « en aucun cas s’immiscer dans les affaires/problèmes du club. » Le souci/but est d’apporter du soutien à tous les joueurs. Mis à part « Amicale des jeunes amis de l’Usap », ils n’ont pas (encore) de vrai nom. Mais ça va rapidos venir.
.....On l’apprend, ce nom, le mardi 15 décembre 1970. L’amicale « Als nins » (qui deviendra vite « Als Nyn’s » ou tout simplement « Les Nyn’s ». Allez savoir pourquoi. Par besoin d’anglisisation ?) est portée sur les fonts baptismaux. Elle a… quatre… pères-présidents (On frise l’overdose) dont les noms flairent bon le rugby (J’adopte l’ordre alphabétique pour ménager les susceptibilités) : Jean-Paul Astoubé, Alex Fontbernat, Jean-Pierre Marty, Roger Tamon. C’est ce dernier qui sera peut-être/certainement le plus actif/enthousiaste (cédant ensuite sa place, mais alors beaucoup plus tard, à Christian Cases, puis à José Calle.)
.....La Noël 1970 approchait. Le temps des réjouissances revenait. La première opération consista à se réunir pour ripailler. Le jeudi 17 décembre (toujours 1970). Mais on ne fit pas que penser « aux plaisirs de la tappple », on fit aussi action de sauvetage. L’équipe première de l’Usap fut conviée et fut de par là même le tout premier invité des Nyn’s. On pensa aussi à un glorieux ancien. Et Jeannot Serre (champion de France avec l’Usap en 1955 + le Du-Manoir si us plau) présida les débats en guest star. Je vous traduis ?... En invité d’honneur. Il méritait bien ça… Et ainsi sont nés (et saucissonnés), et ainsi sont nés les « divinenfants ». Un peu avant le 25 (décembre 1970)… Le 30 mars 1971, il fut projeté de porter sur les fonts baptismaux une équipe de vétérans qui se retrouva sur un terrain le 23 mai (de 1971) contre une équipe composée d’équipiers premiers et équipiers juniors de l’Usap pour son premier match… Le 1er octobre 1971, les Nyn’s lançaient leur rubrique hebdomadaire « Les coulisses de l’Usap » sur l’Indépendant… C’était le merveilleux départ d’une sublimement longue histoire de mecs délicieusement hors du commun.

....................................................................................................................Josocdelac