19 décembre 1937, les rugbyphiles du rugby catalan hument le doux parfum des phases finales. De la finale du Championnat du Roussillon Juniors… L’Usap et le Rac sont aux prises sur le stade Jean-Laffon. Les Usapistes contre les Rackistes. (Ouf ! On a ajouté un K, sinon, aïe !)... Le Rac, c’est le Réal athlétic club, une équipe de quartier (de Perpignan) dont l’équipe Seniors évolue en 4ème Série. De l’Usap (Première Division) au Rac (4ème Série), du plus haut au plus bas dans la hiérarchie des clubs de la Ffr, on ne peut pas faire mieux.
En ce 19 décembre de 1937, les enfants du quartier (où naquit Aimé Giral) vont frôler le génial de leur illustre ancêtre. « Les Rackistes agrémentèrent la partie par leur ardeur et leurs contre attaques poussées à fond et à grande vitesse. », « Leurs passes d’armes furent d’un effet spectaculaire merveilleux. »… A telle enseigne que les Rackistes menèrent un temps au score devant les Usapistes, champions de France en titre (1936)… L’exploit fut un temps à portée de quinze petites mains.
Pour l’emporter, l’Usap dut faire passer Jean Teulière à l’ouverture en 2ème période, qui remit de l’ordre dans le jeu de doute/dupes de son équipe pour 11 points (essai de Forgas, transformation de Teulière, essai « d’un centre », pénalité de Benoît) qui effacèrent les 3 points adverses (essai du « petit Cros »)… 11 à 3, un beau score pour les Rackistes !
Il y eut réception. « Au siège du Comité du Roussillon. » Le Palmarium… Perdu/ému/presque gêné au milieu du président Charles Rosas et de ses plus proches adjoints, du président Emile Canceil et de ses collaborateurs usapistes, M.Piquemal, président du Rac, écouta les éloges lui tomber en cascade sur des épaules qui étaient mal préparées à un tel flot, puis dit merci, un grand merci, un énorme merci pour ce moment. Moment de joie, de fierté, de (presque) grandeur. C’était l’apothéose après une journée si bien remplie… Un Petit tutoyait un Grand.

......................................................................................Jo Socdelac