Jean Carrére et Francis Capeille sont 3èmes lignes de formation et de métier. De cette race de coureur-plaqueurs qui affolaient/terrorisent/traumatiseront (hier comme ce jour ou demain) les 10, tremblant à l’idée de se faire attraper par ces deux chasseurs de demis d’ouverture au tampon destructeur. Jean Carrére a exercé ses talents du côté d’Argelès, du Puc, de Vichy, de Toulon, de l’Usap et d’Argelès pour boucler la boucle. Son haut fait, c’est la tournée en Afrique du Sud été 1958. Il joue les deux tests pour un nul et une victoire du XV de France. Du jamais vu ! On en parle encore du côté de Johannesburg.
Francis Capeille a défendu le maillot de l’Usap, celui de l’Us.Thuir aussi. Toujours avec brio. Sur sa carte de visite, vous trouverez un titre de champion de France Juniors, des apparitions en équipe de France Juniors, en équipe de France Militaires, en équipe de France B.
Bravo aux deux ! Mille fois hourrah !... Mais c’est autre chose qui m’importe ce jour. Quelque chose de phénoménalement insolite… Le 5 mai 1968, la Réserve de l’Usap joue la demi-finale de son championnat. Face au Sbuc qui s’accroche et reste à une portée de fusil (1pt d’écart). Alors que la fin est proche, Jean Carrére hérite d’un ballon 30 mètres face aux poteaux. Le temps de récapituler tout ce que sa grande science du rugby lui a appris, il tente et réussit… le drop-goal. L’écart grandit à 4pts et met l’Usap à l’abri d’un essai (non transformé), d’une pénalité ou d’un drop-goal…
Transportons-nous sur le Stade Violet de Thuir, à présent. En ce 6 février 1978, l’Ust reçoit Fumel. Il faut gagner mais les Fumellois ne l’entendent pas de cette oreille. Ce beau match peut… bel et bien être perdu (4 à 6) et ne fait pas l’affaire des Thuirinois. Francis Capeille passe sur les devants, réceptionne un ballon, n’hésite pas une seconde, tente et réussit le… drop-goal. L’Us.Thuir, comme l’Usap, gagne… Merci qui ?
De l’inattendu, du jamais vu, et pourtant ils l’ont fait. .......................................................................Jo Socdelac