1) En cette fin de saison 2013-2014, l’Usap finit à la 13ème place du Top 14. Elle peut donc se targuer d’être le 13ème club du rugby français. Vous voulez faire passer Lyon, champion de Pro D2, devant ? D’accord ! L’Usap est donc 14ème. 15ème si vous souhaitez y mettre le second club de pro D2 qui va grimper. 15ème ! 15ème club français, c’est moche ?
2) Les grands-pères de mon espèce se rappelleront le temps où la Ffr a mis de l’ordre dans sa compétition majeure qui avait jusqu’ici compté plusieurs formules. Parfois alambiquées… A partir de la saison 1953-1954, le Championnat a été organisé autour d’une phase qualificative de plusieurs poules suivie par une phase éliminatoire qui faisait déplacer les foules… Cette phase qualificative démarrait aux 16ème de finale et réunissait de la sorte 32 clubs selon une opposition n°1 contre n°32, N°2 contre N°31, etc… Il restait 16 clubs en 8ème de finale… 16 clubs ! Vous voyez où je veux en venir ?... 16 clubs, c’est un peu le resserrement de l’Elite du Top 14.
3) A partir de là, combien de fois dans son Histoire l’Usap n’a-t-elle pas été qualifiée pour les 8ème de finale… 23 fois !... Fin saisons 60, 61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 71, 79, 84, 85, 87, 89, 90, 94, 99, 2002, 2003, 2005, 2007… Si le Championnat avait été tel qu’il est de nos jours, l’Usap serait passée à l’étage en dessous à 23 reprises. A 23 reprises en Pro D2 sur 60 saisons. Ça fait quand même un bon pourcentage de désastres !
Tout ceci pour dire quoi ?…
1) La vérité n’est pas facile à trouver…
2) Le Top 14 est une épreuve d’une difficulté phénoménale…
3) L’Usap sera quand même parmi les meilleurs…
4) Nous avons certainement tort de prendre notre plus bel air navré…
Ce qui arrive est grave, oui !
Ce qui arrive n’est pas mortel, non ! L’Usap s’en remettra.